Partager cette page sur les différents sites communautaires

Exercer dans le Val-de-Marne

Les professionnels de santé à la rencontre des collectivités territoriales

Professionnels de santé ayant le projet de s'installer dans le Val-de-Marne et collectivités territoriales à la recherche de soignants se sont retrouvés le 4 avril au Conseil général à l'invitation de ce dernier, des Unions régionales des professionnels de santé, de l'Agence régionale de santé et de sa délégation territoriale et de l'Association des maires du Val-de-Marne.


Toutes les présentations de la matinée sont disponibles ci-contre (colonne de droite).

Projets de santé proposés par les villes du Val-de-Marne

5 villes du Val-de-Marne ont fait remonter aux professionnels de santé leurs projets en matière de santé à l'occasion de cette journée d'information et de rencontres.

Consulter ces projets :

Carte et projets de santé dans le Val-de-Marne

Consulter la liste et les coordonnées des services de l'urbanisme des mairies du Val-de-Marne

Réussir son installation

Deux jeunes professionnels de santé récemment installés dans le Val-de-Marne sont venus partager leur expérience et délivrer quelques conseils à leurs futurs confrères.

Amira Rebia-Mejai, orthophoniste
Amira Rebia-Mejai, orthophoniste

Amira Rebia-Mejai, orthophoniste, est installée à Valenton depuis fin 2012.

Ce qui l’a séduite dans l’exercice libéral de la profession, c’est non seulement la diversité des bilans mais également l’indépendance qu'offre le statut ainsi que la possibilité de choisir son rythme de travail.

Ayant toujours vécu dans le Val-de-Marne, elle a décidé de s’installer à Valenton pour pallier l’absence d'orthophoniste dans la ville. Cette dernière étant d’ailleurs située en zone très sous-dotée en orthophonistes, Amira Rebia-Mejai a pu souscrire le contrat incitatif auprès de la CPAM, qui lui donne droit à des aides financières à l’installation.

Pour la recherche d'un local, qui est généralement l’étape la plus délicate dans une installation, elle a pu bénéficier de l’aide du maire. Ensuite, les démarches administratives ont été plutôt rapides.
Juste avant d'ouvrir son cabinet, elle a prévenu les professionnels de santé de la ville et les consœurs des villes alentour, débordées de travail, qui ont ainsi pu orienter vers elle certains patients.
Son installation a représenté un investissement important, qu’elle a pu amortir rapidement. Mais elle a réussi à réduire le coût du matériel, en rachetant celui d'une consœur partant à la retraite.

Elle regrette parfois d’exercer seule dans son cabinet, mais elle n’est pas pour autant isolée, puisqu’elle est membre d'une association d’acteurs de santé locaux, qui a pour but de favoriser la collaboration et les échanges entre professionnels de santé.

Ses journées de travail sont chargées : elle consulte du mardi au vendredi de 9h30 à 19h, ainsi que le lundi après-midi et le samedi matin, au cabinet ou à domicile. Ses rendez-vous durent entre 30 et 45 min.
Elle participe également aux équipes éducatives dans les écoles.

Ses honoraires dépendent du nombre et du type d'actes, la nomenclature des orthophonistes étant très vaste, mais elle parvient à se verser chaque mois un salaire d'environ 2 000 €.

Ses conseils pour l’installation :

  • prendre le temps de bien accomplir toutes les démarches administratives avant l'installation
  • créer des liens avec les différents professionnels de santé exerçant à proximité pour favoriser l'échange et améliorer la pratique
  • faire attention aux éventuelles arnaques et démarcheurs un peu suspects
Cyril Fievez, masseur-kinésithérapeute
Cyril Fievez, masseur-kinésithérapeute

Cyril Fievez est un masseur-kinésithérapeute originaire du nord de la France et installé depuis 2008 à Champigny-sur-Marne, dans un cabinet pluridisciplinaire avec un autre masseur-kinésithérapeute.

Ce mode d’exercice lui plaît car il lui permet d’échanger avec les autres professionnels de santé du cabinet. C’est également dans cette logique d’échanges qu’il a souhaité intégrer différents réseaux de santé (Réseau main Ile-de-France, Réseau SEP...).

Il apprécie la diversité des pathologies traitées en libéral, plus variées qu'à l'hôpital.

Le monde du libéral constituait pour lui une véritable inconnue : « On est formé aux soins et pas à l'installation. A la sortie de l'école, il y a une réelle méconnaissance de ce qu'on va découvrir ». C’est pourquoi il a commencé par un assistanat, qui lui a permis de découvrir l’exercice libéral, ainsi que la zone où il allait exercer.

Avec 120 consultations par semaine et les matinées consacrées aux visites à domicile, il estime avoir atteint le maximum de son activité et est satisfait de ses revenus, plus importants qu'en milieu hospitalier.

Ses conseils pour l'installation
:

  • Bien réfléchir à son lieu d'installation
  • Anticiper toutes les démarches administratives, qui peuvent être compliquées
  • Penser à souscrire des assurances, notamment un contrat de prévoyance. Sans ce dernier, vous ne percevez aucun revenu pendant 90 jours en cas d'arrêt de travail (mais vous devez toujours payer le loyer, le salaire de la secrétaire...)
Bernadette Hérault, infirmière
Bernadette Hérault, infirmière

Bernadette Hérault, infirmière à Vitry-sur-Seine, élue de l’URPS infirmiers Ile-de-France et membre du Conseil départemental de l’Ordre des infirmiers du Val-de-Marne, a transmis ses conseils à ses jeunes consœurs et confrères :

  • Avoir acquis une expérience professionnelle hospitalière avant de s'installer
  • Prendre contact avec les infirmières installées, pour évaluer les besoins et les opportunités d'installation (en association ou en collaboration)
  • Étudier l'offre de soins sur le secteur (SSIAD, HAD)
  • S'installer à plusieurs, car en cas d'installation seul, l'obligation de continuité des soins empêche de prendre des vacances, ou ne serait-ce qu'un jour de congé
  • Bien choisir son local, en veillant au respect des normes (accessibilité notamment) et en faisant attention au prix du loyer
  • Se méfier des prestataires de service dont le coût peut être excessif
  • Demander l'avis du Conseil de l'Ordre ou d'un juriste avant de signer un contrat
  • Prendre contact avec l'URPS et s'inscrire à une permanence locale d'aide à l'installation

Organisateurs

Cette matinée était organisée par les Unions régionales des professionnels de santé (URPS), l’Agence régionale de santé (ARS), sa délégation territoriale, le Conseil général et l'Association des maires du Val-de-Marne, en partenariat avec les Ordres professionnels, l’Assurance maladie, les universités et les centres de formation.

La matinée en images

Patrick Douet, Maire de Bonneuil-sur-Marne, Conseiller général délégué à la Santé, Président de la Conférence de territoire du Val-de-Marne
Véronique Dissat, Présidente de l’Union régionale des professionnels de santé (URPS) orthoptistes Ile-de-France
Eric Véchard, Délégué Territorial ARS Val-de-Marne
Yves Talhouarn, Délégué général à l’Inspection des services, à la réforme des politiques publiques et à la santé (CG 94)
Jacques Joly, Responsable du pôle offre de soins et médico-social (DT ARS 94)
Bernard Le Douarin, Président du Conseil de l’Ordre des Médecins du Val de Marne
Maryvonne Crouset, Responsable du service hygiène santé de Choisy-le-Roi, et Chloé Loridant, Directrice de l'Aménagement du territoire de Choisy-le-Roi
Daniel Davisse, Maire de Choisy-le-Roi, Président de l’Association des Maires du Val-de-Marne

A télécharger

Atouts et dynamiques du Val-de-Marne - Yves Talhouarn, Délégué général à l’Inspection des services, à la réforme des politiques publiques et à la santé

L'organisation sanitaire du Val-de-Marne - Jacques Joly, Responsable du pôle offre de soins et médico-social (DT ARS 94)

La démographie médicale dans le Val-de-Marne - Bernard Le Douarin, Président du Conseil départemental de l'Ordre des médecins du Val-de-Marne

Permanence locale d'aide à l'installation - Alexandre Grenier, URPS Ile-de-France

Démographie médicale et paramédicale de Choisy-le-Roi - Maryvonne Crouset, Responsable du service hygiène santé, Chloé Loridant, Directrice de l'Aménagement du territoire

Livret des projets de santé dans les villes du Val-de-Marne

Aides à l'installation

>> Portail d'accompagnement des professionnels de santé

>> Guide des aides à l'installation en Ile-de-France (ARS IDF - mars 2017)

Zones déficitaires 2015 : 

>> Zones bénéficiant d'aide à l'installation en Ile-de-France (PAPS IDF)

>> Annuaire des communes d'Ile-de-France bénéficiant d'aides à l'installation (ARS IDF)

 

 

Contact

Marion Gaucher
Unions régionales des professionnels de santé d'Ile-de-France
01 40 64 56 99 (direct)
01 40 64 14 77 (secrétariat)
marion.gaucher@urps-med-idf.org