Partager cette page sur les différents sites communautaires

Exercer dans les Hauts-de-Seine

Les professionnels de santé à la rencontre des collectivités territoriales

Près de 80 personnes se sont réunies jeudi 16 janvier 2014 à l'hôpital Louis Mourier de Colombes, à l'invitation des Unions régionales des professionnels de santé, de l'Agence régionale de santé et de sa délégation territoriale dans les Hauts-de-Seine.

Cette première édition de la Journée Découverte "Professionnels de santé : exercer dans les Hauts-de-Seine" a permis des rencontres fructueuses entre professionnels de santé et collectivités locales.

Toutes les présentations de la Journée Découverte sont disponibles ci-contre (colonne de droite).

Projets de santé proposés par les villes des Hauts-de-Seine

Plus de 20 villes des Hauts-de-Seine ont communiqué aux professionnels de santé leurs projets en matière de santé à l'occasion de cette journée d'information et de rencontres.

Consulter ces projets :

Carte et projets de santé dans les Hauts-de-Seine

Réussir son installation

Cinq jeunes professionnels de santé récemment installés dans les Hauts-de-Seine sont venus partager leur expérience et délivrer quelques conseils à leurs futurs confrères.

Romain Beddok, médecin généraliste
Romain Beddok, médecin généraliste

Romain Beddok est médecin généraliste à Rueil-Malmaison depuis janvier 2013.

Le goût du libéral lui est venu très vite, dès l'internat (il avait fait au total un an de stage en cabinet), c'est pourquoi il a voulu se lancer rapidement, à la fin de son clinicat. Suite à une courte période de remplacements, il a racheté la patientèle d'un médecin partant à la retraite car il estime qu'il est plus facile de reprendre un cabinet existant que de créer sa propre patientèle, et ce particulièrement dans un contexte de départs en retraite massifs.

Le Dr Beddok a préféré prendre son temps pour régler la succession et le rachat : un an s'est alors écoulé entre sa réponse à l'annonce et son installation.

Bien qu'un médecin généraliste libéral n'ait pas besoin de matériel lourd, l'installation coûte malgré tout beaucoup d'argent, essentiellement en frais immobiliers (Romain Beddok a choisi de racheter les murs du cabinet).

Ses semaines de travail sont bien remplies : il partage son temps entre l'hôpital, en tant que PH temps partiel, et son cabinet, où il exerce 6 demi journées par semaine (il travaille tous les dimanches matins) et reçoit 20 à 25 patients par jour.

L'exercice mixte lui permet de ne pas avoir trop de pression et de n'être dépendant d'aucun mode d'exercice.
Il considère bien gagner sa vie et réussir à concilier vie privée et vie professionnelle, même s'il reconnaît être très pris par son travail : "Quand on s'installe il faut savoir montrer une certaine disponibilité, surtout quand on est MG".

Les démarches pour l'installation ont été un peu compliquées du fait de son changement de statut, mais tout s'est réglé assez rapidement.

Ses conseils pour l'installation :

Laurie Moulin, orthophoniste
Laurie Moulin, orthophoniste

Récemment diplômée, Laurie Moulin est une orthophoniste installée depuis septembre 2013 à Levallois-Perret.

C'est avant tout une opportunité d'installation qui l'a guidée vers cette ville, où l'un de ses anciens enseignants cherchait une collaboratrice. Le fait que Levallois soit proche de Paris, où elle vit, l'a convaincue de s'y installer.

Elle exerce parallèlement à mi temps en CMP. Cet exercice mixte lui permet d'apprécier la diversité des pathologies en orthophonie, mais également de constater la différence entre un salaire en structure et une rémunération en libéral, beaucoup plus élevée.

En tant que collaboratrice, le coût de son installation a été limité puisque le local a été mis à sa disposition et la patientèle était déjà constituée. Le poste de dépenses le plus important fut l'acquisition du logiciel de télétransmission.

Elle prend en charge 35 rendez-vous par semaine et ses horaires changent peu, la rééducation se faisant de semaine en semaine.

Au début de son activité, elle appréhendait la réaction des patients face à son jeune âge mais ces derniers lui ont en réalité réservé un très bon accueil.

Ses conseils pour l'installation
:

  • Prévoir du temps pour l'ensemble des démarches administratives : inscription a la DT ARS, à la CPAM, à l'Urssaf, souscrire une assurance Responsabilité Civile Professionnelle, s'inscrire aux Pages Jaunes, opter pour un logiciel de télétransmission.
  • Ne pas paniquer ! On peut compter sur la solidarité des consoeurs et confrères.
Julien Grizzetti, infirmier
Julien Grizzetti, infirmier

Julien Grizzetti est infirmier libéral à Meudon.

Après avoir exercé en groupe pendant 5 ans, et bien qu'il reconnaisse les nombreux avantages conférés par ce mode d'exercice, il a choisi de créer son propre cabinet. Ainsi, il est installé seul depuis début janvier 2014, travaille énormément et est pleinement satisfait de son activité : "On ne voit pas le temps passer".

Julien Grizzetti apprécie par ailleurs de pouvoir choisir les soins qu'il réalise, comme par exemple ne pas faire de nursing. Il consulte 20 à 30 patients le matin en soins purement infirmiers et prend ensuite une petite pause déjeuner, s'il en a le temps.

S'il reconnaît être "très pris par le travail", l'exercice libéral lui permet toutefois d'organiser son temps comme il le souhaite et de réussir malgré tout à concilier vie personnelle et vie professionnelle, notamment en prenant des vacances régulièrement. L'exercice libéral comporte également des avantages en termes de rémunération : "Si on est prêt à travailler beaucoup, on gagne très bien notre vie", conclut Julien Grizzetti.

Ses conseils pour l’installation :

  • Bien anticiper son installation et compter trois mois pour l'ensemble des démarches
Carine Brion, chirurgien-dentiste
Carine Brion, chirurgien-dentiste

Carine Brion est chirurgien-dentiste à Neuilly-sur-Seine.

Après avoir effectué ses études à Nantes et avoir soutenu sa thèse en 2011, elle commence par 2 ans de remplacements, dont 6 mois en Martinique. En juin 2013, elle décide de s'installer à Paris pour suivre son conjoint. Elle poste une petite annonce et visite en 10 jours près de 10 cabinets. Elle a finalement le coup de coeur pour un cabinet à Neuilly-sur-Seine, où elle s'installe en tant que collaboratrice.

Les démarches administratives ont été très simples et rapides : 15 jours seulement se sont écoulés entre la visite du cabinet et son installation effective.
Elle regrette toutefois de ne pas avoir été mieux informée sur l'installation en libéral (coût de l'Association de Gestion Agréée, assurance Responsabilité Civile Professionnelle, compte bancaire professionnel...), d'autant plus que ses débuts furent difficiles, les chirurgiens-dentistes étant nombreux à Neuilly-sur-Seine : "Au début j'avais des journées gruyères".

Aujourd'hui, ses patients la sollicitent beaucoup. Elle travaille 3 jours et demi par semaine de 9h à 20h sans pause déjeuner et un samedi sur deux.

En tant que collaboratrice, elle reverse 50% de ses honoraires à son titulaire. Elle considère qu'elle gagne bien sa vie et n'a pas forcément envie de travailler davantage, car elle apprécie le fait d'avoir beaucoup de temps libre afin de se consacrer à ses loisirs et de pouvoir voyager.

Ses conseils pour l'installation :

  • Commencer par une période de remplacements : c'est très important car cela permet de voir ce qu'on veut et ce qu'on ne veut pas comme exercice.
  • S'installer en libéral c'est aussi apprendre à manager du personnel, à travailler avec ses confrères et avec les assistantes.
Chérifa Boutalbi, masseur-kinésithérapeute
Chérifa Boutalbi, masseur-kinésithérapeute

Diplômée depuis juin 2009 en Algérie, Chérifa Boutalbi débute sa carrière de masseur-kinésithérapeute au CHU d'Oran puis obtient son diplôme français en juin 2012.

C'est à cette période qu'on lui propose d'intégrer un cabinet de groupe à Clichy, où elle réside. Elle a ainsi pu lancer les démarches administratives dès l'affichage des résultats des examens.
À l'issue de la signature du contrat de collaboration, il lui a fallu 15 jours pour obtenir tous les numéros nécessaires.

Elle voit en moyenne 15 à 20 patients par jour et sa patientèle est très variée.

Elle appréhendait le début de son activité car beaucoup de choses lui étaient étrangères. Elle a dû apprendre au fur et à mesure mais elle a été bien encadrée et aidée, notamment par le Conseil de l'Ordre et la CPAM.

Elle est aujourd'hui parfaitement satisfaite de son activité et parvient à concilier vie privée et vie professionnelle : pendant son temps libre, elle prend des cours d'anglais et de théâtre.

Ses conseils pour l'installation :

  • Prendre contact avec la ville où l'on souhaite s'installer, ainsi qu'avec les professionnels de santé déjà en exercice, pour évaluer les opportunités d'installation
  • Ne pas hésiter à demander de l'aide et des conseils aux confrères et consoeurs déjà installés

Bilan de la participation

79 participants :

38 professionnels de santé, dont

  • 19 médecins :
    • 2 chefs de cliniques
    • 6 internes
    • 8 remplaçants
    • 2 salariés
    • 1 installée
  • 10 infirmiers
  • 2 masseurs-kinésithérapeutes
  • 1 orthophoniste
  • 3 sages-femmes
  • 2 psychologues
  • 1 chiropracteur

23 représentants d’institutions de la santé

5 représentants de 3 villes
(+ 2 villes représentées en tribune)

13 intervenants

Organisateurs

Cette Journée Découverte était organisée par les Unions régionales des professionnels de santé (URPS), l’Agence régionale de santé (ARS) et sa délégation territoriale, en partenariat avec les Ordres professionnels, l’Assurance maladie, les universités et les centres de formation.

La matinée en images

Bernard Huynh, Vice-Président de l’Union Régionale des Professionnels de Santé (URPS) médecins libéraux Ile-de-France
Elisabeth de Larochelambert, Directrice du Groupe hospitalier des Hôpitaux Universitaires Paris Nord Val de Seine et Alexandra Fourcade, Présidente de la Conférence de territoire des Hauts-de-Seine
Nelly Boussyguine, Responsable du département ambulatoire (DT ARS 92)
Béatrice Serrecchia, Médecin conseiller technique au Département de l'Offre ambulatoire (DT ARS 92)
Virginie Mamelle, Conseillère municipale à Rueil-Malmaison et Cyril Michaud, Directeur de la santé d'Asnières-sur-Seine

A télécharger

Le département des Hauts-de-Seine - Alexandra Fourcade, Présidente de la Conférence de territoire des Hauts-de-Seine

Les Hauts-de-Seine : territoire de santé - Nelly Boussyguine & Béatrice Serrecchia, DT ARS 92

Offre et projets de santé à Asnières-sur-Seine - Cyril Michaud, Directeur de la santé d'Asnières-sur-Seine

Livret des projets de santé dans les villes des Hauts-de-Seine

Aides à l'installation

>> Portail d'accompagnement des professionnels de santé

>> Guide des aides à l'installation en Ile-de-France (ARS IDF - mars 2017)

Zones déficitaires 2015 : 

>> Zones bénéficiant d'aide à l'installation en Ile-de-France (PAPS IDF)

>> Annuaire des communes d'Ile-de-France bénéficiant d'aides à l'installation (ARS IDF)

 

 

Contact

Marion Gaucher
Unions régionales des professionnels de santé d'Ile-de-France
01 40 64 56 99 (direct)
01 40 64 14 77 (secrétariat)
marion.gaucher@urps-med-idf.org