Partager cette page sur les différents sites communautaires
AccueilÉvénementsActualitésJournées Découvertes départementales interprofessionnelles2016Exercer dans les Yvelines ou dans le Val d'Oise (janvier 2016)

Exercer dans les Yvelines ou dans le Val d'Oise (janvier 2016)

Le jeudi 28 janvier 2016 s’est tenu la seizième édition des Journées Découvertes : "Professionnels de santé: exercer en Ile-de-France », réunissant pour la deuxième fois deux départements, les Yvelines et le Val d’Oise.

Mélangeant ateliers thématiques et forum varié, la manifestation a accueilli plus de 200 personnes dans l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines.

Tous les diaporamas présentés lors de la Journée Découverte sont disponibles ci-contre (colonne de droite).

Programme


    Projets de santé proposés par les villes des Yvelines et du Val d'Oise

    Cette année, 19 villes du Val d’Oise et 40 villes des Yvelines ont communiqué aux professionnels de santé leurs projets en matière de santé et opportunités d’exercice à l'occasion de cette journée d'information et de rencontres.

    Consulter ces projets : 
    Projets de santé dans les Yvelines
    Projets de santé dans
    le Val d’Oise

    Afin d’exposer leurs projets et d’aller à la rencontre des professionnels de santé, 23 communes et 1 communauté d'agglomération ont été représentées sur le forum :

    • Argenteuil
    • Beynes
    • Bonnelles
    • Bois d’Arcy
    • Buc
    • Condé-sur-Vesgre
    • Conflans-Sainte-Honorine
    • Cormeilles-en-Parisis
    • Eragny-sur-Oise
    • Fosses
    • Frépillon
    • Gonesse
    • Herblay
    • La Verrière
    • Magny-les-Hameaux
    • Orgerus
    • Rambouillet
    • Saint-Nom-la-Bretèche
    • Sartrouville
    • Trappes
    • Triel-sur-Seine
    • Vélizy-Villacoublay
    • Versailles
    • Communauté d’agglomérations
      de Saint-Quentin-en-Yvelines

    Des témoignages pour réussir son installation

    Six jeunes professionnels de santé récemment installés dans les Yvelines ou dans le Val d'Oise sont venus partager leur expérience et délivrer quelques conseils à leurs futurs confrères et consœurs.

    Magali HEBERT, sage-femme à Taverny (95)
    Magali HEBERT, sage-femme à Taverny (95)

    Magali HEBERT – Sage-femme – Taverny (95)

    De 2008 à 2015, Magali Hébert travaille au Centre Hospitalier de Pontoise. En fin d’année 2014, l’hôpital lui demande de réaliser moins de vacations, ce qui ne correspond plus vraiment à son besoin de suivi personnel des patientes.

    Au 1er janvier 2016, elle travaille à temps plein en libéral dans un cabinet d’échographie obstétricale. Elle ne rencontre pas de concurrence à Taverny puisque le grand centre de radiologie près du cabinet ne fait pas d’échographie obstétricale.

    Avant de s’installer, Magali a consulté le site Ameli afin de voir quelles étaient les zones sous-dotées en sages-femmes. Puis, les démarches liées à son installation ont duré 3 mois et demi.

    Ses conseils pour réussir :

    • S’inscrire à l’URSSAF en ligne
    • Mettre de l’argent de côté les premières années afin d’anticiper la régularisation sur son chiffre d’affaire.
    • Travailler en réseau : envoi de courrier aux PS de la zone d’installation pour se présenter
    • Solliciter l’ordre de sa profession
    • Négocier les tarifs (assureurs, abonnement téléphonique)
    Dr Jeremy SELLOUK, médecin généraliste à Vélizy (78)
    Dr Jeremy SELLOUK, médecin généraliste à Vélizy (78)

    Dr Jérémy SELLOUK – Médecin généraliste – Vélizy (78)

    Jérémy est installé depuis 5 ans. Son projet a toujours été d’exercer en libéral et est heureux de pouvoir le faire aujourd’hui. Il a d’abord été remplaçant pendant 2 ans, ce qui lui a permis de savoir ce qu’il voulait.

    Il a racheté la patientèle, mais pour lui, il a surtout racheté un cadre et un lieu de travail, et une bonne relation avec ses collègues (découverte pendant son remplacement dans ce cabinet).

    Les démarches liées à son installation ont durées 2 mois. Le plus long a été le passage devant le Conseil de l’Ordre.

    L’avantage de l’exercice libéral est de pouvoir adapter son planning et d’avoir ainsi un équilibre satisfaisant entre vie professionnelle et vie privée. Une remplaçante gère les jours où il ne travaille pas. Il réalise entre 27 et 30 consultations par jour, fait peu de visites à domicile et est maître de stage. Il prend 5 semaines de congés par an. 

    Henry-Georges FRIESS, infirmier à Bessancourt (95)
    Henry-Georges FRIESS, infirmier à Bessancourt (95)

    Henry-Georges FRIESS – Infirmier – Bessancourt (95)

    Henry-Georges a travaillé 20 ans à l’hôpital après l’obtention de son diplôme. Il s’est installé en libéral depuis 2 ans. Pour lui, l’avantage est de pouvoir prendre le temps de faire les soins correctement.

    Il a réalisé une étude de marché, a pris contact avec les médecins du secteur avant son installation. Pour les infirmiers c’est très important d’aller sur le terrain et de bien choisir son lieu d’installation.

    Fabienne RAPON, infirmière à Sartrouville (78)
    Fabienne RAPON, infirmière à Sartrouville (78)

    Fabienne RAPON – Infirmière –Sartrouville (78)

    5,6 passages au cabinet, le reste à domicile (aléatoire en période de vaccination)

    Le libéral lui permet de mieux gérer sa vie professionnelle et personnelle, mais aussi de mieux gagner sa vie. Cependant, elle fait face à un gros travail administratif.

    Ses conseils pour réussir :

    • Se poser des limites horaires (pas de rendez-vous après 18h00) et techniques (pas de soins d’hygiène)
    • Se faire connaître par les professionnels alentours et utiliser des cartes de visite pour ceux qui n’ont pas le temps de vous recevoir
    • Mettre 50% de ses revenus de côté pour payer les charges, notamment pour l’URSAF qui ne tombe que 2 ans après votre installation
    • Se former à la nomenclature, aux nouveaux traitements…
    • Discuter avec ses collègues, notamment des cas difficiles tels que les suicides, et ne pas s’isoler.
    Claire MORIN, orthophoniste à Trappes (78)
    Claire MORIN, orthophoniste à Trappes (78)

    Claire MORIN – orthophoniste – Trappes (78)

    Claire Morin s’est installée dès l’obtention de son diplôme dans un cabinet de groupe. Elle a choisi la ville de Trappes pour la proximité avec sa famille, mais aussi suite aux renseignements donnés par son maître de stage, la mairie, l’URPS orthophonistes et l’IPS. Trappes est une ville très sous-dotée en orthophonistes, elle était donc certaine d’avoir une patientèle rapidement.

    Son installation est un succès grâce aux cours donnés lors de sa formation et à l’URPS qui la conseille dans ses démarches administratives. Elle a pu s’installer un mois après le début de ses démarches (sans carte CPS).

    Ses conseils pour réussir :

    • Commencer dans un cabinet de groupe permet d’être accompagné par des professionnels plus expérimenté et de profiter de leur réputation
    • Savoir dire non à ses patients et prendre soin de soi
    • Penser à prendre des vacances entre l’obtention de son diplôme et le début de son installation
    Dr Christelle CABRE, médecin généraliste à Magny-en-Vexin (95)
    Dr Christelle CABRE, médecin généraliste à Magny-en-Vexin (95)

    Dr Christelle CABRE – médecin généraliste – Magny-en-Vexin (95)

    Christelle Cabre  est installée depuis janvier 2012 dans une maison de santé pluridisciplinaire de 15 professionnels à Magny-en-Vexin.
    Originaire de Versailles, elle a finalement était séduite par le Vexin et s'est installée dans ce cabinet dès la fin de son internat, après y avoir effectué son SASPAS (Stage Autonome en Soins Primaires Ambulatoire Supervisé).

    L'exercice en groupe présente de nombreux avantages: outre le fait qu'il permette d'éviter l'isolement parfois inhérent aux zones rurales telles que le Vexin, il est un véritable atout pour concilier vie de famille et vie professionnelle. Ainsi, en s'organisant avec ses collègues, Christelle Cabre parvient à avoir des horaires de travail plutôt souples, lui permettant de s'occuper de ses 3 enfants.
    Elle travaille presque tous les samedi matins mais pas le vendredi. Elle prend en outre une semaine à chaque vacances scolaires et 3 semaines l'été.
    Son installation a représenté un investissement important puisqu'elle a racheté des parts de la SCI et de la SCM. 
    Ses revenus sont issus du partage d'honoraires avec ses associés généralistes.

    Ses conseils pour réussir :
    - Bien réfléchir à son lieu d'installation
    - S'installer dans un cabinet de groupe, pour tous les avantages mentionnés ci-dessus

    Organisateurs

    Cette Journée Découverte était organisée par les Unions Régionales des Professionnels de Santé (URPS) Ile-de-France, l’Agence Régionale de Santé (ARS) Ile-de-France et ses délégations territoriales dans les Yvelines et dans le Val d'Oise, en partenariat avec l'Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines (UFR des sciences de la santé Simone Veil) et la faculté de Paris Diderot, les Ordres professionnels, l’Assurance maladie, les Conseils départementaux et les syndicats de jeunes médecins.

    La matinée en images

    Aides à l'installation

    >> Portail d'accompagnement des professionnels de santé

    >> Guide des aides à l'installation en Ile-de-France (ARS IDF - mars 2015)

    Zones déficitaires 2015 : 

    >> Zones bénéficiant d'aide à l'installation en Ile-de-France (PAPS IDF)

    >> Annuaire des communes d'Ile-de-France bénéficiant d'aides à l'installation (ARS IDF)

     

     

    Contact

    Ludivine Protin
    URPS médecins libéraux Ile-de-France
    01 40 64 56 99 (direct)
    01 40 64 14 77 (secrétariat)
    ludivine.protin@urps-med-idf.org