AIDES AVANT L’INSTALLATION : LE CESP

Le contrat d’engagement de service public (CESP), a pour objectif de fidéliser des jeunes médecins dans des spécialités et des lieux d’exercice fragiles où la continuité des soins est menacée.

À qui s’adresse-t-il ?

  • aux étudiants de médecine et de chirurgie dentaire à partir de la 2e année
  • aux internes de médecine

Quel est le montant de l’allocation ?

Les étudiants signataires perçoivent jusqu’à l’obtention de leur diplôme d’État de docteur en médecine ou en chirurgie dentaire, une allocation mensuelle brute de 1 200 euros imposable.

Cette allocation est versée par le Centre National de Gestion (CNG).

Pour quelles obligations ?

En contrepartie, les signataires s’engagent à exercer leurs fonctions, à compter de la fin de leur formation, à titre libéral ou salarié ou mixte dans des zones d’intervention prioritaires (ZIP) ou des zones complémentaires d’action (ZAC) par l’Agence régionale de santé (ARS).

La durée de leur engagement est égale à celle correspondant au versement de l’allocation et ne peut être inférieure à 2 ans.

Comment sont sélectionnés les candidats ?

Les étudiants en médecine, en chirurgie dentaire et les internes de médecine déposent, dans l’unité de formation et de recherche (UFR) de médecine ou d’odontologie dans laquelle ils sont inscrits, un dossier de candidature qui comprend notamment une lettre de motivation décrivant leur projet professionnel.

Le calendrier de dépôt des candidatures est fixé par l’UFR de médecine ou d’odontologie. Les candidatures sont examinées par une commission de sélection qui regarde plus particulièrement le projet professionnel ainsi que les résultats universitaires.

Cette commission est composée notamment du directeur de l’UFR où le candidat poursuit ses études, du directeur général de l’agence régionale de santé (ARS) de la région où se situe l’UFR, des représentants des médecins et des chirurgiens-dentistes en exercice dans la région et le cas échéant, des représentants d’étudiants et d’internes.

Quel choix au niveau des postes d’internes en médecine ?

À l’issue des Épreuves classantes nationales (ECN), les étudiants en médecine signataires d’un CESP choisissent, selon leur rang de classement, leur poste d’interne, sur une liste spécifique, qui cible plus particulièrement les spécialités et les régions en difficulté.

Quel sera votre futur lieu d’exercice ?

En dernière année d’études, vous choisissez votre futur lieu d’exercice au sein d’une liste nationale mise à disposition sur le site du Centre National de Gestion (CNG). Cette liste est établie et actualisée par les ARS en fonction de leurs besoins dans les zones fragilisées. Tous les modes d’exercice (salarié, libéral, mixte…) peuvent être envisagés.

À l’issue de vos études, vous pouvez demander à l’agence régionale de santé (ARS) d’exercer prioritairement dans la région dans laquelle vous avez effectué votre 3e cycle.

La liste des lieux d’exercice proposés dans le cadre du dispositif du CESP est disponible sur le site du CNG.

Vos contacts à l’ARS Ile-de-France :

Fabienne LAFERRERE
Fabienne.LAFERRERE@ars.sante.fr
01 44 02 04 37

Peggy LAMBOURDE
Peggy.LAMBOURDE@ars.sante.fr
01 44 02 04 91

 

[Mise à jour : 6 septembre 2018]