8 – Se former à la gestion

 

Tout médecin choisissant d’exercer à titre libéral doit assurer la gestion de son entreprise, même en pratiquant de façon isolée. Des formations existent pour vous y aider et les associations de gestion agréées (AGA) sont de précieux alliés.

Pendant son cursus universitaire

Les études médicales jusqu’à récemment intégraient peu durant leurs cursus la formation à la gestion entrepreneuriale. Afin de combler ce manque, les DES de médecine générale d’Île-de-France ont créé le séminaire « Entrées dans la vie professionnelle ».
L’objectif de cet enseignement est d’aider le médecin en formation dans ses choix au début de sa vie professionnelle : exercice libéral ou salarié, seul ou en groupe, en société ou non, lieu d’installation. Il a également pour but de le familiariser avec les obligations administratives, comptables et fiscales. Sont aussi abordés les aspects déontologiques et juridiques ainsi que la vie professionnelle (Ordre, Syndicats), la FMC et le travail en réseau notamment.

Cet enseignement propose 12 ateliers et est répété 2 fois par an avec le concours de l’URPS médecins Île-de-France. À chaque session, il est possible d’assister à 3 des 12 ateliers.

La prochaine journée aura lieu jeudi 19 octobre de 13h30 à 20h00 dans les locaux de la faculté Bichat (Paris 18°)

> Inscription au séminaire.

 

Au début de son installation

En général, les AGA (cf. rubrique suivante) proposent des formations à leurs adhérents sur les principales thématiques de gestion :

  • Déclaration 2035
  • Tenue de la comptabilité
  • Pratique de la comptabilité informatisée
  • État de rapprochement bancaire
  • Gestion prévisionnelle de la trésorerie
  • Etc.

 

Se former en ligne

Consultez les sites :

 

Avec une Association de Gestion Agréée (AGA)

L’adhésion à une association de gestion agréée (AGA) vous permet de bénéficier d’avantages fiscaux, ainsi que d’une assistance en matière de tenue de comptabilité, fiscalité, établissement de vos déclarations d’impôts et formalités professionnelles.

La plupart des AGA proposent des formations pour aider les professionnels de santé dans la gestion de leur cabinet.

Pour plus d’informations sur les AGA : cliquez ici

 

Expert comptable ou non ? 

La tenue d’une comptabilité par le professionnel de santé lui-même présente un avantage indéniable : son coût. Il enregistre ses pièces comptables (factures d’achats, relevés bancaires etc.) dans son logiciel de cabinet. Le professionnel est sensibilisé à l’aspect administratif de son activité.

Mais la solution également utilisée consiste à confier à l’expert-comptable l’ensemble des tâches comptables, fiscales, juridiques et sociales. Dans ce type de mission, le professionnel externalise la tenue de sa comptabilité. Son expert-comptable lui offre confort et conseils parfois utiles.

Il est responsable de :

  • L’élaboration des états financiers : établissement du bilan, du compte de résultat et de l’annexe, préparation et télétransmission de la liasse fiscale et des états de gestion (en cas d’adhésion à une AGA) ;
  • L’assistance en matière sociale : choix du régime social du dirigeant, rédaction des contrats de travail, élaboration des bulletins de paie, calcul et déclaration des charges sociales, établissement des déclarations sociales nominatives (DSN), gestion des documents de sortie des salariés (reçu pour solde de tout compte, certificat de travail…) ;
  • L’assistance en matière fiscale : conseils fiscaux (optimisation fiscale en matière d’imposition des bénéfices par exemple), établissement des déclarations fiscales (CFE, TASCOM, etc.), assistance en cas de contrôle fiscal
[Mise à jour : 3 novembre 2017]